Réservez des vols avec Air Canada vers Londres (LHR) à partir de

Select journey type

Entrer pour sélectionner la classe de voyage et les passagers.

Offres pour vols de dernière minute vers Londres

CAD

*Les tarifs affichés ont été recueillis au cours des dernières 48 heures. Ils pourraient ne plus être offerts au moment de la réservation. Apprenez-en davantage à propos de cette offre. Des frais additionnels liés aux bagages et aux produits et services optionnels peuvent s'appliquer.

Réservez des vols avec Air Canada vers Londres (LHR)

Guide de voyage à Londres

Barrafina

Pour des tapas espagnoles

Il faut toujours patienter un peu avant qu’un tabouret se libère au comptoir de zinc du Barrafina. (Acceptez le xérès et le salchichón qu’on vous offre en attendant.) Une fois assis, observez les chefs faire la mise en place des assiettes de croquetas ou de rognons d’agneau de lait. Choisissez parmi les tortillas ou les plats de légumes juste assez carbonisés et infusés avec des arômes fruités pour équilibrer leur goût salé.

Granger & Co.

Pour le brunch

En dégustant votre crêpe à la ricotta, vous jouerez peut-être du coude avec les locavores londoniens, qui ne jurent que par l’açaï et le chia dans ce joli restaurant aux accents en laiton. Attablez-vous avec toute la famille à la succursale du quartier Clerkenwell (où les réservations sont permises), et goûtez au muesli maison et au pain au levain biologique.

Carousel

Pour le meilleur lunch dans Marylebone

Des chefs réputés de partout sur la planète convergent vers le Carousel pour une résidence de deux semaines. La maison, décorée d’œuvres d’art, jouxte le grand magasin Selfridges. À l’heure du lunch, le chef Ollie Templeton propose un menu qui met de l’avant fruits de mer, légumes locaux et variations sur des classiques britanniques, tel le tartare de gibier, le tout pour un abordable 10 £ (moins que la plupart des burgers dans les pubs).

Canto Corvino

Pour la cuisine italienne

Marchez dans les petites rues pavées de Spitalfields avant de pousser la porte de ce moderne resto italien situé dans une ruelle. La carte est courte, et la section des desserts est plus longue que toutes les autres. Le plateau de fruits de mer à partager fera plaisir aux gourmands alors que les tagliatelles à la joue, queue et cœur de bœuf et les tortellis au foie de poulet assouviront l’appétit des grands mangeurs.

Tayyabs

Pour le cari

Évitez les tikka masala noyés dans la sauce de Brick Lane et rendez-vous plutôt cinq pâtés à l’est pour découvrir cette institution pakistanaise. Débutez avec les tendres côtelettes d’agneau avant de vous attaquer au poulet à l’ail, aux crevettes géantes et au secret de la maison, l’okra au cumin. On n’y sert pas d’alcool donc pour une pinte de Cornish ale, rendez-vous au Pride of Spitalfields.

Frenchie

Pour le casse-croûte de luxe

Un émule de Jamie Oliver surclasse son mentor dans cette brasserie ensoleillée, où il sert de désirables pâtés et tartares de poisson avec des sauces mousseuses et des légumes inventifs. Ce n’est pas donné, une unique croquette de tête de porc coûtant 2,50 £, mais la magistrale carte des vins français et du Nouveau Monde en offre au verre à partir de 5,50 £, prix très raisonnable.

Wild by Tart

Pour les plats à partager

Ici, deux merveilleuses toquées transforment en chefs-d’œuvre tout ce qu’elles touchent : des plats à partager, légers mais nourrissants, où épices moyen-orientales et arômes de feu de bois rivalisent avec une présentation haute en couleur. L’expérience se poursuit au-delà de ce resto haut de plafond et foisonnant de plantes, dans la boutique concept et le café adjacents.

Monmouth Coffee

Pour le café de torréfaction poussée

Fournisseur de café de toute la ville, Monmouth achète ses fèves à de petites exploitations familiales et peut ainsi constamment modifier son offre. Les fidèles font la file devant cette succursale, la première de la chaîne, près du Borough Market (qui vaut le détour, une tasse à la main), pour découvrir la variété du jour.

Queen Elizabeth Olympic Park

Pour une sortie en plein air avec la famille

Grimpez jusqu’au sommet de l’Orbit ArcelorMittal, cette sculpture d’Anish Kapoor qui comprend la plus longue et la plus haute glissoire en tube du monde. Puis, arrêtez-vous aux aires de jeux et aux murs d’escalade, en chemin vers le vélodrome, où vous pourrez réserver une session d’une heure (incluant le vélo et le casque). Si vous préférez la baignade, rendez-vous au centre aquatique signé Zaha Hadid.

Soho Theatre

Pour rire un bon coup

Ce théâtre de 150 places, qui compte aussi un bar et un cabaret, est une escale de rêve pour les humoristes de la relève. Des humoristes américains plus connus viennent aussi y tester leurs nouveaux gags de temps à autre. Vous aurez peut-être la chance d’en voir un, et ce, pour seulement 12 £.

The Design Museum

Pour un coup d’œil sur l’avenir

La deuxième adresse de ce musée a ouvert en 2016 dans un bâtiment du milieu du siècle revisité par l’architecte londonien au style minimaliste John Pawson. Les maniaques d’architecture et tous ceux qui s’intéressent à l'avenir de la technologie, aux médias, à la mondialisation ou à l’environnement y trouveront leur compte.

Regent’s Canal

Pour un tour de ville décontracté

Avalez un burger au Haché, au Camden Lock Market, avant de faire un tour sur le canal Regent’s à bord des péniches de la London Waterbus Company. Nul besoin de réserver pour ce périple à sens unique d’une heure qui vous fera passer devant les saules pleureurs, les manoirs de la Régence anglaise et les oiseaux bruyants du zoo de Londres. Remettez le pied sur terre dans le quartier de Little Venice, là où le canal est le plus large, et commandez un cocktail à la terrasse du Waterway.

Serpentine Galleries

Pour l’art avant-gardiste

Les artistes arrivant au sommet de leur art deviennent des superstars une fois qu’ils ont exposé dans la minuscule villa plantée sur la pelouse vallonnée de Kensington Gardens. Visiter le pavillon d’été, reconçu tous les ans par un nouvel architecte innovateur, est un événement en soi.

Redchurch Street

Pour le magasinage

Des graffitis couvrent six pâtés de maisons sur cette rue commerciale où l’on trouve boutiques de mode et adresses gourmandes, comme le magasin de thé T2, où vous pouvez déguster leur thé en vrac, présenté dans des emballages colorés. Sur le même tronçon, la cordonnière canadienne Tracey Neuls vend ses chaussures sculpturales; Labour and Wait propose ses plumeaux en plumes; Monologue, qui voit la décoration intérieure comme un art en soi, suggère de la vaisselle et des objets déco à prix raisonnables.

Foyles

Pour des livres uniques

Commencez votre visite en avalant un gâteau-croustade aux pommes dans le café lumineux du cinquième étage. Puis, prenez l’escalier de bois jusqu’à la section voyage, située au sous-sol. Au deuxième étage, le rayon musique comprend une collection unique d’albums de blues et de jazz. Pour un souvenir qui sort de l’ordinaire, choisissez parmi les classiques de la littérature recouverts de jaquettes disponibles seulement au Royaume-Uni.

Folk

Pour la mode masculine avant-gardiste

Folk a annoncé l’histoire d’amour actuelle qu’entretient Londres avec la mode masculine minimaliste et écologique, et lui doit aussi la nouvelle image de Lamb’s Conduit Street, devenue une artère où dénicher des vêtements écoresponsables décontractés et uniques. Fleuristes, libraires et marchands d’articles pour la maison ont emboîté le pas, transformant cette rue georgienne en destination incontournable une fois complétée la visite du British Museum, à proximité.

Alex Eagle

Pour les vêtements griffés pour femmes

« Trié sur le volet » est un terme galvaudé, mais Mme Eagle a vraiment un œil de galeriste quand vient le temps de dénicher des objets pour sa boutique de Soho. Si elle n’a pas confectionné les morceaux en cachemire ou en soie qu’elle propose, elle se les procure chez de petits créateurs avant-gardistes, tout en ajoutant meubles vintage et remarquables sculptures dans cet espace lumineux.

The London Edition

Pour un séjour sophistiqué

Bureaux en noyer, bergères George Smith, carpettes de soie et photos de Hendrik Kerstens affichées dans des cadres dorés: la déco signée par la firme canadienne Yabu Pushelberg mise sur l’abondance des textures. Jusqu’à minuit, le Berners Tavern, piloté par le chef vedette Jason Atherton, sert de nobles déclinaisons de classiques de gibier ou de poissons.

Sea Containers

Pour la vue sur la Tamise

La nuit tombée, lorsque cet ancien quartier général d’expédition s'illumine, il ressemble à un paquebot de croisière de luxe. Et grâce à une métamorphose réalisée par Tom Dixon, l’hôtel en possède aujourd’hui toute l’opulence. Les chambres monochromes dessinées par Dixon sont élégantes, mais vous n’aurez d’yeux que pour le panorama s’étirant devant vous.

Ham Yard Hotel

Pour l'inspirante décoration intérieure

Dans une cour commerciale près de l’animée Picadilly, cet hôtel coloré abrite un salon de quilles, une salle d’exercice spécialisée avec spa et autant d’œuvres d’art qu’une galerie. Le thé d’après-midi est servi toute la journée dans le salon de réception, avec scones, crème caillée et confitures. Plus tard, lovez-vous dans un fauteuil douillet avec un dernier verre du bar de confiance, dans le calme de la bibliothèque privée aux tons charbon conçue par Kit Kemp.

The Beaumont

Pour un séjour raffiné

Cette propriété du Mayfair est l’idée originale des restaurateurs vétérans Chris Corbin et Jeremy King, célèbres pour avoir ouvert le Wolseley, un des cafés les plus réputés du quartier, dans une salle d’exposition automobile de 1921. Ils visent un succès semblable avec le Beaumont, qui affiche aussi une prestigieuse esthétique des années 20 étayée d’agréments contemporains.

The Buxton

Pour des tarifs adaptés aux petits budgets

Dans cette auberge/pub plus cosmopolite que traditionnelle (mais pas plus chère, avec des tarifs tournant autour de 100 £), vous trouverez une déco rappelant le Broadway Boogie-Woogie de Mondrian, de judicieux espaces de rangement et des œuvres conceptuelles d’artistes locaux. Descendez au pub déguster des plats réconfort ou de fruits de mer du sud de l’Angleterre de haut niveau, et n’oubliez pas de faire un saut à la très courue Whitechapel Gallery, à deux pas.

The Standard

Pour le kitsch décadent

Le quartier King’s Cross a l’air chouette depuis qu’on a redécouvert son architecture laissée à l’abandon. Aménagé dans un édifice des années 1970 entièrement restauré, le nouveau Standard de Londres, tout en lambris et en banquettes de cuir aux lignes arrondies, est encore plus sexy que le premier hôtel de la chaîne, à New York. Carrelage à la page et tentures à poil long confèrent un petit air louche tendance au bar et au resto du 10e étage.

Information sur le déplacement à partir de l'aéroport, le transport en commun et bien plus.

À partir de l’aéroport

Le centre de Londres est à environ 50 minutes de Heathrow en métro ou en taxi. Mais vous pouvez vous y rendre en 15 minutes grâce au Heathrow Express, avec un départ aux 15 minutes (tant à l’aller qu’au retour) depuis la gare de Paddington depuis la gare de Paddington. À l’inauguration du réseau ferroviaire Crossrail (Elizabeth Line), prévue pour 2021, des trains rallieront également directement l’est de Londres. Des trains express desservent la gare de Londres-Victoria depuis l’aéroport de Gatwick.

Transport en commun

Vous pouvez vous déplacer dans les neuf zones de transport de Londres au moyen d’une carte Oyster ou d’une carte de crédit à puce. Les tarifs pour chaque zone varient que vous êtes à l’heure de pointe ou pas. Un aller simple commence à 1,50 £ en bus (ou 2,40 £ en métro), et dépassera rarement 13 £. Pour plus d’informations sur les autobus et le métro, consultez le site de Transport for London.

tfl.gov.uk/

Taxis

On peut héler un taxi noir en pleine rue ou en prendre un à une station de taxis. Le prix minimum est d’environ 3,20 £ et le reste de la course est tarifé au kilométrage. Des minicabs (des Toyota Prius et autres véhicules privés) peuvent aussi être réservés dans plusieurs quartiers et offrent habituellement des tarifs plus avantageux. L’avenir d’Uber est incertain à Londres (vérifiez votre appli pour voir si ce service est encore offert lors de votre visite).

Par Wing Sze Tang

Mon travail en tant que cofondateur de Frank & Oak me demande de comprendre où va l'industrie de la mode, mais aussi comment la culture, les styles et la technologie évoluent dans le monde. Je vais donc à Londres deux fois l’an en moyenne, car c’est une ville parfaite pour chasser les tendances. La culture y est dynamique, surtout dans Shoreditch, où passé et avenir se mêlent. Cet ancien quartier ouvrier d’usines et d’ateliers est devenu l’endroit idéal où se loger si on aime la musique, l’art ou la mode. Indépendance et créativité définissent l’esprit des lieux, et de nombreux immigrants et jeunes des quatre coins du globe s’y sont installés, ce qui crée un métissage culturel intéressant.

Goodhood est une boutique innovatrice installée dans Shoreditch depuis plus longtemps que bien d’autres. On y trouve des griffes haut de gamme, style Comme des Garçons, mais aussi des looks de skateur et des tenues décontractées. Les responsables y ont un don pour dénicher les bons articles et la communauté créative qui gravite autour du commerce m’inspire.

Le Hoxton est un magnifique hôtel haut de gamme avec une touche british moderne : gros fauteuils de cuir, lustres rustiques, détails impeccables. Le bar du hall est aussi très animé. Le samedi soir, à pleine capacité, on plonge dans l’énergie londonienne dès qu’on y met les pieds.

Le London Shuffle Club est un paradis pour hipsters, avec art urbain mural autour du bar sur le toit. L’endroit s’inscrit dans le renouveau des clubs sociaux (on peut y jouer aux palets entre amis ou en tête-à-tête). On y sert une gamme de bières artisanales locales.

Le Cocktail Trading Co. évoque la prohibition des années 1920, avec une ambiance onirique à la Wes Anderson. Des boiseries aux verres éclectiques, tout y est très design. Je suis du type classique, alors je commande un negroni (fait à la perfection).


Le Beigel Bake est une institution. Cette bagelerie de Brick Lane, une des rues les plus cool de l’est de Londres, est ouverte jour et nuit. Je pense que les bagels de Montréal sont meilleurs, mais on n’y vient pas que pour manger (à 4 h, les gens les plus intrigants qui soient y atterrissent).

La température à Londres

mardi partiellement nuageux
6°C mars 31, 2020
mercredi partiellement nuageux
9°C avril 01, 2020
jeudi légère pluie
11°C avril 02, 2020
vendredi nuageux
9°C avril 03, 2020
samedi légère pluie
13°C avril 04, 2020
dimanche ciel dégagé
16°C avril 05, 2020
lundi pluie modérée
15°C avril 06, 2020
Propulsé par: OpenWeatherMap.org

Réservez tôt pour les tarifs les plus bas vers Londres

DeVersDépartType de tarifPrix

Toronto (YYZ)

Londres (LHR)

oct. 25, 2020-

nov. 01, 2020

Aller-retour/Économie
CAD700*
Vu il y a3heures

Vancouver (YVR)

Londres (LHR)

sept. 22, 2020-

sept. 29, 2020

Aller-retour/Économie
CAD711*
Vu il y a3heures

Calgary (YYC)

Londres (LHR)

nov. 01, 2020-

nov. 08, 2020

Aller-retour/Économie
CAD703*
Vu il y a3heures

Montréal (YUL)

Londres (LHR)

oct. 28, 2020-

nov. 04, 2020

Aller-retour/Économie
CAD720*
Vu il y a3heures

Ottawa (YOW)

Londres (LHR)

oct. 25, 2020-

nov. 01, 2020

Aller-retour/Économie
CAD768*
Vu il y a3heures

Edmonton (YEG)

Londres (LHR)

oct. 26, 2020-

nov. 02, 2020

Aller-retour/Économie
CAD734*
Vu il y a5heures

Halifax (YHZ)

Londres (LHR)

oct. 26, 2020-

nov. 02, 2020

Aller-retour/Économie
CAD794*
Vu il y a5heures

Winnipeg (YWG)

Londres (LHR)

nov. 02, 2020-

nov. 09, 2020

Aller-retour/Économie
CAD691*
Vu il y a3heures

Regina (YQR)

Londres (LHR)

oct. 26, 2020-

nov. 02, 2020

Aller-retour/Économie
CAD707*
Vu il y a5heures

St. John's (YYT)

Londres (LHR)

nov. 06, 2020-

nov. 13, 2020

Aller-retour/Économie
CAD878*
Vu il y a38minutes

*Les tarifs affichés ont été recueillis au cours des dernières 48 heures. Ils pourraient ne plus être offerts au moment de la réservation. Apprenez-en davantage à propos de cette offre. Des frais additionnels liés aux bagages et aux produits et services optionnels peuvent s'appliquer.